Recherche

Accueil / Savoirs et information / Savoirs et information


Les savoirs, les connaissances, les pratiques ou bonnes pratiques, voire les informations ont tendances à être l’apanage de quelques-uns qui malencontreusement le jour de leur départ ou de leur absence partent avec.

Il est possible aussi de dire que savoirs et informations marchent quelque part de paire, donc ensemble sous un même angle d’approche.
Ainsi ils doivent être définis, triés, catalogués, vectorisés et croisés pour être traités ou archivés pour retraitement et usage par suite.

Cette démarche permet de valoriser ainsi les savoirs et l’information au sein des projets, des protocoles d’intervention, de la base de données des retours d’expérience au service des projets, des ambitions, des stratégies…
En outre, ce mode d’appréciation autorise aussi à se prémunir de la perte et de la disparité des savoirs, de définir les informations utiles ou stratégiques à diffusion restreinte.

La gestion de ces données peut aller jusqu’à la réorganisation des flux voire des organisations (des postes de travail, à la chaîne de production, aux processus de réponse à appel d’offre, logique de veille) qu’ils soient liés à l’information ou à la production, source de plusieurs savoirs ou confluent de plusieurs technicités.

Dans certains cas il nous est arrivé de positionner les savoirs de par cette formalisation comme un des outils de l’accueil, de l’intégration des nouveaux entrants pour transmission ou organisation des pics de production sur des métiers à intégration rapide.